La pierre est une valeur sûre, et ce depuis toujours. Il n’y a donc rien d’étonnant de voir que jusqu’à ce jour, les Français sont toujours nombreux à se précipiter vers l’investissement immobilier pour faire fructifier leur épargne. Hormis les investissements dans le neuf et dans l’ancien, il existe des moyens de placement que vous devez absolument découvrir et analyser.

L’achat en nue-propriété : en quoi cela consiste-t-il ?

Avez-vous déjà pensé à l’achat en nue-propriété ? Il est vrai que ce type d’investissement demande une certaine patience et n’a été utilisé auparavant que dans le cas d’une transmission patrimoniale. Désormais, il vous permet d’investir facilement sur l’immobilier puisque le prix de la nue-propriété revient à 50 ou 60 % tout au plus de la valeur du bien. Vous devez simplement patienter 15 à 20 ans (c’est la durée de l’usufruit en général) pour obtenir enfin la pleine propriété. Celui-ci est géré généralement par un bailleur institutionnel. En bref, cet investissement vous permet de profiter d’un tarif décoté, de vous épargner des contraintes de la location (impayés et biens vacants) et de la fiscalité très salée.

Les SCPI sont-ils toujours intéressantes ?

Vous pouvez également vous tourner vers les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI. Vous achetez une part dans un parc immobilier géré par une institution privée. Le rendement de votre investissement repose alors sur la valorisation des parts. Celle-ci peut être très intéressante avec la baisse considérable des taux. Pour réussir votre investissement, privilégiez les SCPI dynamiques et qui proposent un rapport comme celui sur la Page de la SCPI Corum. Vous y trouverez notamment l’évolution du rendement des investissements, le taux de distribution de l’année 2016, la durée des baux, etc.

L’immobilier géré sous toutes ses formes

Comme ces deux types de placement ci-dessous, l’immobilier géré vous épargne les contraintes de la gestion de la location. Vous aurez néanmoins plus de choix dans ce dernier type de placement : résidence étudiante, résidence de tourisme, résidence senior… Chacun étant en plus soumis à des dispositifs de défiscalisation très intéressants. Il suffit de bien choisir l’emplacement où la demande en ce type de résidence est forte et la concurrence est faible. Sachez que certaines résidences comme l’Ehpad ou établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes sont soumises à des règlements précis concernant l’emplacement afin d’atténuer la concurrence.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.