Dans le but de proposer des maisons plus écologiques, efficientes en matière d’énergie et sûres, les acteurs dans le domaine de la construction ne cessent d’innover. Ce dans le but de s’adapter aux besoins évolutifs des ménages et d’offrir des maisons fonctionnelles, confortables et à moindre coût. Voici un petit aperçu des méthodes innovantes en matière de construction.

L’impression en 3D pour bâtir plus rapidement et moins cher

Parmi les moyens technologiques augurant de belles promesses, figure l’impression en 3D. Cette technologie versatile touche plusieurs secteurs d’activités, dont le BTP. Entre les nombreux projets en tirant parti, on peut citer celui de la société chinoise WinSun. En 2014, cette dernière a réussi à construire 10 maisons de 200 m2 à 3 500 € pièce, en seulement une journée. Le tout en utilisant un mélange de ciment et de déchets variés issu du bâtiment, comme du sable ou du verre.

Sur le long terme, il devrait être possible de combiner l’impression 3D et l’usage de matériaux locaux recyclés. Ce qui devrait permettre d’éviter le gâchis de matériaux, tout en favorisant la créativité en permettant la construction de logement personnalisé, voire même évolutif. Au fur et à mesure que la construction se fait, il est possible d’installer des éléments comme la plomberie, système électrique, équipements domotiques, une alarme sans fil comme ici, ou des meubles dans la structure. Au final, il est envisageable de faire d’importantes économies, que ce soit au niveau du temps, des matériaux, de la main-d’œuvre ou bien de la logistique.

Les briques en champignons

Un autre procédé intéressant pour la maison du futur implique l’utilisation de brique en champignon. Les entreprises américaines MycoWorks et Ecovative se basent sur l’utilisation des mycéliums de champignons et des déchets agricoles, pour créer une masse solide qui servira comme brique de construction et naturelle.

La méthode est assez simple : il suffit de faire pousser des champignons dans un moule, avec un mélange de déchets préalablement stérilisés (feuilles de maïs, balles de céréales, sciure de bois…). Au bout de 5 jours, on obtient une brique compacte, totalement écologique et biodégradable. Un matériau qui présente la propriété d’être résistant au feu, solide et léger. En offrant en plus de bonnes performances en matière d’isolation thermique.

Les briques en papier recyclé

En mélangeant du ciment et de la cellulose provenant de papier et de carton recyclés, la start-up américaine BetR-blok conçoit des briques écologiques possédant une bonne solidité. Ce matériau de construction présente plusieurs atouts. Il a une bonne imperméabilité à l’eau, résistance au feu, ainsi que d’excellentes performances concernant l’isolation thermique et acoustique.

Aux États-Unis, quelques maisons ont déjà été construites en ayant recourt à ces briques en papier recyclées, comme il est possible de le voir sur le site de BetR-blok. En France, près de 900 000 tonnes de déchets de papiers sont produites chaque année, dont plus de la moitié ne sont ni collectées ni recyclées. En tenant compte de ces chiffres, le secteur de la construction pourrait valoriser cette importante quantité de déchets, afin de produire des logements durables à des coûts moins importants.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.