La loi de Pinel a été introduite depuis 2015 en remplacement de la loi Duflot. Elle s’est appliqué aux investissements d’entre le 01er septembre 2014 et le 31 décembre 2017. Il a été rapporté cette année que la loi Pinel fera l’objet de modifications et sera renommée par loi Mézard en 2018.

L’objectif de la loi Mézard

La mise en place de la loi Mézard a pour principal objectif d’encourager les Français à devenir propriétaires, à investir dans la location et à faciliter la construction. Puisque la loi Pinel ainsi que le prêt à taux zéro sont jugés encore un peu chers, une nouvelle version découlera de la loi Mézard. Comme la loi Pinel, la loi Mézard se concentre aussi sur la défiscalisation afin de rendre les investissements dans un logement plus avantageux. Elle s’adresse surtout à ceux qui veulent investir dans l’immobilier neuf.

Les éventuels changements apportés par cette nouvelle loi

En matière de défiscalisation, on attend de la loi Mézard une réduction encore plus importante de l’impôt sur le revenu. Avec les modifications qu’elle va apporter, il se peut qu’un changement au niveau de la classification des zones s’implique. Ce sont les zones tendues qui seront les plus ciblées par cette nouvelle loi, vu qu’elles ont le plus besoin de logement locatif. Quelques changements pourraient alors survenir dans la classification des zones Abis, A, B et B1, mais on ne peut pas encore en être sûr. Une hausse du taux de construction dans les grandes villes serait alors à prévoir.

Le futur en jugera

L’introduction de la loi Pinel dans le domaine de l’immobilier a ravi les foyers français et les a poussés à investir dans l’immobilier. Une défiscalisation sur une longue durée constitue toujours un avantage lorsqu’on est investisseur. Reste encore à savoir si les améliorations apportées pour la mise en place de la loi Mézard seront à la hauteur de l’attente des Français pour cette année 2018.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.