La prime énergie est un soutien financier que chaque particulier peut obtenir d’un acteur du secteur de l’énergie en réalisant des travaux d’économie d’énergie. Si vous désirez bénéficier de la prime énergie, voici tout ce que vous devriez connaitre sur le sujet. Sachez également que d’autres types d’aides financières sont accessibles pour la réalisation des travaux d’économie d’énergie.

Quels sont les travaux concernés par la prime énergie ?

Si vous cliquez ici, vous trouverez une vaste palette de travaux éligibles à la prime énergie. Parmi ces travaux, il y a notamment les travaux d’installation d’énergies renouvelables comme la pompe à chaleur aérothermie, le chauffe-eau solaire, le chauffe-eau thermodynamique et autres. Il y a également les travaux d’isolation tels que l’isolation des combles, de la toiture, des murs, des planchers bas, des fenêtres ou des volets roulants. Enfin, les travaux touchant le chauffage et sa régulation sont aussi concernés par la prime énergie. À noter que, comme le financement de l’éco ptz, le dispositif de la prime énergie est également soumis au système de l’éco conditionnalité. De ce fait, seuls les travaux exécutés par des ouvriers titulaires du certificat RGE valide seront vus comme éligibles.

Quels sont les différents types d’aides pour la réalisation des travaux d’économie d’énergie ?

Les travaux d’économie d’énergie nécessitent souvent une grosse somme d’argent. C’est pour cela que le gouvernement et certains acteurs du secteur ont instauré des systèmes d’aides financières pour aider les particuliers qui désirent réaliser des travaux d’économie d’énergie. Ainsi, outre la prime énergie, différents types d’aides sont accessibles pour la réalisation des travaux d’économie d’énergie. Il y a notamment les aides nationales ANAH qui permettent de réduire le coût de vos travaux d’économie d’énergie jusqu’à 50% grâce au financement de l’État et de l’agence nationale de l’habitat. Il y a aussi la TVA à taux réduit qui permet de profiter d’un allègement fiscal sur le coût des travaux de rénovation énergétique. Enfin, il y a le Crédit d’impôt des travaux 2016 qui permet de bénéficier 30% de rabais sur les travaux de rénovation énergétique, les aides locales, les solutions de prêts, etc.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.